KYOCERA fait don de systèmes de production d'énergie solaire au Népal pour aider à la reconstruction suite au tremblement de terre

L'énergie solaire bénéficie aux équipements médicaux, dans le cadre des efforts de reconstruction des Nations Unies

3 mars 2016

Kyoto / Neuss − La société Kyocera Corporation, présidée par Goro Yamaguchi, a annoncé aujourd'hui avoir fait don de cinq systèmes de production d'énergie solaire mobiles par le biais du Programme des Nations Unies pour le développement (désigné ci-après par « PNUD »), afin de participer aux efforts de reconstruction dans les régions du Népal dévastées par le tremblement de terre d'avril 2015. Kyocera a livré la semaine dernière trois de ces systèmes au district de Gorkha et deux au district de Sindhulpalchok, des zones gravement touchées par le séisme et ses répliques.

En juin 2015, le groupe Kyocera a apporté une aide financière aux personnes et communautés touchées par le séisme au Népal afin de subventionner l'aide humanitaire et la reconstruction. Cependant, la région frappée par la catastrophe est toujours en pleine reconstruction et le PNUD construit des installations temporaires et rétablit les infrastructures et moyens de survie, tels que l'eau et l'électricité. Pour participer aux efforts du PNUD, Kyocera a fait don de systèmes de production d'énergie solaire à l'hôpital du district de Gorkha et à un centre de rééducation subventionné par l'Organisation internationale pour les migrations dans le district de Sindhulpalchok.

« Le secteur privé dispose souvent de solutions innovantes et réalisables. Dans le cas présent, le PNUD se réjouit de collaborer avec Kyocera, un leader de l'électronique au Japon », a déclaré Renaud Meyer, Directeur de pays du PNUD au Népal. « Ces systèmes mobiles fonctionnant à l'énergie solaire permettront d'accélérer le relèvement du secteur public au Népal et d'aider à rétablir les services publics locaux essentiels. »

« Kyocera est honoré de travailler avec le PNUD et espère que les systèmes offerts contribueront à améliorer les équipements médicaux et à aider la population à retrouver au plus vite ses moyens de subsistance grâce à une source d'énergie indépendante fiable », a déclaré Toshihide Koyano, cadre dirigeant et directeur général du Corporate Solar Energy Group chez Kyocera Corporation.

Prévu sur une durée de trois ans, le programme complet de relèvement post-séisme du PNUD se concentre sur trois axes: revitalisation des moyens de subsistance et redressement économique des communautés, rétablissement des systèmes de gouvernance locaux et reprise des missions du service public, ainsi qu'aide à la construction d'un Népal résistant aux catastrophes sous la direction du gouvernement. Selon le PNUD, les solutions d'énergie durable trouvent des applications sur le long terme pour atteindre les Objectifs de développement durable dans la gestion de l'environnement et des risques de catastrophe.

Kyocera a débuté ses recherches dans le domaine de l'énergie solaire en 1975, peu après la première crise pétrolière mondiale. Peu de temps après, au début des années 1980, la société a commencé à fournir des systèmes fonctionnant à l'énergie solaire à des régions dépourvues d'électricité, notamment au Pakistan et en Chine. Afin de contribuer à l’amélioration des infrastructures scolaires, Kyocera a fait don de systèmes de production d'énergie solaire à quatre écoles élémentaires et à un établissement d'aide à l'enfance au Cambodge en 2007 et 2008. D'autres dons similaires  suivirent dans 41 écoles entre 2009 et 2014, au Népal, en Ouganda et en Tanzanie. Kyocera travaille constamment à l'amélioration de la vie des personnes et à la préservation de l'environnement en exploitant l'énergie solaire.
 
Pour plus d’informations sur Kyocera : www.kyocera.fr

Editorial Material



Scroll to top